HS

Publié le par Justine

HS

   Il y a quelques semaines, juste avant les vacances, j'ai cru que j'étais arrivée au bout du rouleau,j'ai cru que j'allais craquer, franchir les limites. Puis il y a eu les vacances, heureusement. Elles ne m'ont pas reposée, loin de là, mais au moins pendant dix jours, nous étions deux à nous occuper du Poulet, ce qui facilitait vraiment la vie. Juste avant ça, je me suis dit que j'étais sûrement en plein burn out maternel. Ce truc qui fait qu'au départ tu es complètement HS et à l'ouest, puis qui devient de plus en plus rude. Au départ, tu te lèves le matin en pleurant en pensant à tout ce qui va te tomber dessus, déjà épuisée à l'idée de recommencer une nouvelle journée. Et ça peut même devenir plus grave. Moi, je me suis dit qu'il fallait réagir quand j'ai commencé à me dire "Stop, je le laisse pleurer". Parce que non, on ne peut pas laisser pleurer son bébé qui est malheureux ou s'ennuie, ou a mal aux dents, ou est juste angoissé. Bref, à ce moment là je me suis dit qu'on allait trop loin et heureusement les vacances sont arrivées.

 

   Je ne me suis pas vue tomber dans cet engrenage. J'avais un bébé, c'était dur mais c'était normal, ça allait passer. Et puis je ne pouvais pas me plaindre, il était vivant. Et puis je ne pouvais pas me plaindre, on n'avait plus qu'un rdv médical par jour finalement. Et puis je ne pouvais pas me plaindre, on n'avait plus que trois rdv par semaine finalement. Au départ, je croyais vraiment profondément que je n'avais pas le droit de me plaindre. D'autant que, n'ayant pas de famille pas loin pour m'aider, lors de rares moments de calme je bloguais, tweetais, instagrammais... et là tout ce qu'on voit c'est des mamans qui assurent grave. Tu sais, cette Maman enceinte de huit mois qui voyage avec son fils d'1 an à l'autre bout de la planète. Cette Maman qui a accouché il y a deux jours et publie déjà deux billets sur son blog, et même pas préparés à l'avance. Ou celle qui a 4 enfants et publie tous les jours. Ou celle qui a deux enfants rapprochés de 2 et 1 an et fait son pain le matin, prépare les repas de ses enfants et trouve même le temps de les emmener à la Gymboree. Ah mais oui, j'oubliais. L'image, tout ça... Evidemment qu'on peut culpabiliser quand on voit des images de Mamans parfaites. Mais on est toutes fatiguées, toutes épuisées à un moment ou à un autre, et rien que de repenser à ça, ça allait mieux.

 

   Je n'ai toujours pas la solution miracle pour être en forme et faire au mieux tout ce que j'aimerais faire au quotidien comme activités ou balade, pour voir mon mari plus d'une demi journée par semaine ou prendre du temps pour moi. En revanche, j'ai appris que j'avais le droit d'en avoir ras-le-bol, que j'avais le droit de tourner le dos à ceux qui disent que je ne fous rien de mes journées et qu'en fait, on fait toutes au mieux, comme on peut, avec un beau sourire mais pour autant, ça veut pas dire que tout va bien, non non. Et déjà, ça va mieux! Quant au repos, je vais laisser mes derniers euros pour quelques heures de garde en plus, ça va être dur financièrement mais au moins, je vais avoir du temps pour moi. Et ça finalement, j'étais prête à payer très cher pour ça, parce que ça va faire un bien fou!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Mum Life, Humeurs

Commenter cet article

Julycocoon 16/09/2015 21:57

J'ai suivi un peu ça cet été, tu as raison de prendre du temps pour toi !! Pas facile tous tes rdv médicaux je trouve ça admirable tout ce que tu fais !!!!! Et personne n'est à ta place donc écoute-toi & take care !! Bisous

Justine 07/10/2015 12:05

Admirable je ne sais pas, on n'a juste pas le choix! En tout cas, une heure par semaine pour soi, même si ça passe vite, ça fait du bien oui :) Merci pour ton mot!!!

Allychachoo - Famille en chantier 16/09/2015 12:02

Ô, je suis triste de lire ça... Je te souhaite de retrouver la pêche rapidement <3 J'ai souvent le même sentiment que toi, avec en même temps l'incompréhension de me dire "je ne vais quand même pas craquer maintenant, après tout ce qu'on a vécu, pourquoi maintenant ?". C'est difficile de démêler le bouleversement lié au fait de devenir mère du bouleversement lié à une arrivée dans la vie plus que compliquée... Perso, je n'arrive pas à trouver la limite entre les 2. Essaye de prendre un peu de temps pour toi comme tu le prévois oui, et je te souhaite tout le meilleur pour la suite !

Justine 07/10/2015 12:07

Je vois tout à fait ce que tu veux dire. C'est d'autant plus difficile qu'à part toi même, personne ne comprend vraiment la situation, les bouleversements, les émotions... mais on y arrivera!!